Les morts nous parlent

Nos morts nous parlent à leur manière. Soyons attentifs à nos ressentis et aux signes du monde qui nous entoure.

Déjà avant son décès, Monique, cette femme d’une dévotion sans limite soutenait Marie contre vents et marées dans ses investigations (recherches, démarches, « décorticages », synchronismes, etc.)

Dans la nuit du 9 au 10 mars 2018, neuf ans – jour pour jour –   après la dernière hospitalisation de Monique, Marie rêva de sa meilleure amie pour la première fois ! 

Aurait-elle enfin fait son deuil ?!  Et si sa meilleure amie lui avait fait un signe en cadeau pour son anniversaire ?! 

Dès son réveil, elle se sentit poussée à additionner des dates. Comme lors de chacune de ses découvertes, elle se laissa guider cette fois encore.

  • 9 mars : Sainte Françoise qui signifie « femme libre », dernière hospitalisation de Monique en 2009.

  • 10 mars : Saint Vivien qui signifie « plein de vie, ardent ». Tout le contraire de l’état de santé de Monique, le 9 mars, 9 ans auparavant.

L’année du décès de Jean de la Fontaine s’imposa…

  • 1695 : 1 + 6 + 9 + 5 = 21 (2 + 1 = 3)

Puis le jour et le mois : 13/04 

  • 1 + 3 + 4 = 8

Résultats : 3 et 8 ou trois août : Sainte Lydie qui renvoie Marie à Lydiane, la parapsychologue citée dans ses précédents ouvrages. A l’époque, Monique était très présente pour Marie.

Comme à chaque fois qu’une date s’impose à elle, Marie fut poussée à la retourner :

  • Le  3/08 devint le 8/03 = journée de la femme en France.

Rajout au cadeau déjà extraordinaire, offert par Monique à Marie, le jour de sa mort en 2009 !

Depuis toujours, Marie éprouve une étrange attirance pour Jean de La Fontaine. A l’époque, elle était en pleine recherche sur le fabuliste.

Comme pour lui dire de continuer sur son chemin d’ouverture, Monique est décédée un 13/04 – même jour que son Cher Jean.

Lui en 1665, elle en 2009. Suite à lire prochainement dans « Tous logés à la même enseigne ».

© Langage de l’Univers Copyright 2017