Karma et prise de conscience

Sans prise de conscience collective, les guerres continueront d’exister, de tuer, de détruire.

Hier, Marie discutait avec quelqu’un qui lui a posé la question suivante :

  • Tes grands-parents paternels décédés âgés, avaient perdu leurs quatre enfants tragiquement avant de mourir, c’est bien ça ?
  • oui !
  • Alors poses-toi les bonnes questions : Pourquoi ont-ils subi ces drames successifs ? Les circonstances dans lesquelles sont partis tous leurs enfants sont aussi à considérer. Qu’est-ce qu’ils sont venus payer si chère cette fois-ci ? 

Oups ! Marie a décortiqué l’histoire dramatique de sa famille, mais jamais elle ne s’était fait ces réflexions ! Elle était pleine de compassion pour ses grands-parents qui avaient soufferts de voir partir tous leurs enfants.

Selon la loi d’attraction, nous semons, nous récoltons ! Quoi qu’ils aient pu faire dans leurs précédentes vies – ce que Marie ne découvrira probablement jamais -, ses grands-parents restent ses grands-parents ! Il ne s’agit pas maintenant de les juger, ni de les plaindre, mais d’ouvrir sa conscience sur le fait qu’ici rien n’est jamais gratuit, les guerres y compris.

La réincarnation nous ramène sur notre terre école pour s’aimer soi, aimer l’autre, réveiller, pardonner, apprendre, comprendre, nettoyer, modifier en conscience ce qui a déjà existé dans d’autres de nos vies.

Pour éradiquer les guerres, une prise de conscience collective est indispensable. La réincarnation est supposée alléger le contenu du sac à dos avec lequel nous revenons, mais via de multiples prises de conscience.  

Si l’on vient réparer un karma de guerre sans prise de conscience de comment fonctionne ce monde, des guerres éclateront encore et encore. 

© Langage Universel Copyright 2017