C’est sa faute ! C’est la faute des autres ! Il (ou elle) m’a fait ça !
Non ! L’autre ne nous fait jamais rien si ce n’est, nous renvoyer à la part de nous inconsciente qui réclame une compréhension, un éclaircissement, un nettoyage, un apaisement, une réparation comme nous-même renvoyons l’autre, à sa propre histoire.
C’est une évidence, le passage de notre histoire à « réparer » n’a souvent pas de lien avec l’histoire de l’autre. Elles sont néanmoins compatibles pour effectuer une réparation par la compréhension. 
Pour nous réparer de nos histoires anciennes (les nôtres ou celles de nos ancêtres présentent dans notre ADN), il est essentiel que d’autres entrent sur la scène de notre propre théâtre (notre vie).
Pour régler, nettoyer nos « comptes » intérieurs, l’univers nous enverra une personne qui remplira les conditions requises à l’histoire qui nous dérange qu’elle soit consciente ou pas. Et comme nous sommes l’univers, nous attirerons la meilleure personne pour échanger, partager, réparer ensemble.
D’où notre intérêt de nous intéresser en conscience, à notre fonctionnement dans l’univers afin de ne pas nous égarer et en rajouter une couche supplémentaire au lieu de démystifier de part et d’autre ensemble. 

Commentaires

  1. Bianca  janvier 16, 2018

    Bonjour
    La faute de l’autre,
    je viens de le vivre, quelqu’un d’autre m’a fait réagir d’une façon irrationnelle. En cherchant dans ma généalogie, je trouve une photo d’un militaire. Pour comprendre son arme, je la met sur un site où l’on me dit : (il était dans la milice). J’eus honte en pensant à tous ces gens dénoncés et maltraités pendant ces temps de guerre. J’ai tout supprimé sur le site pour ne pas lire les réponses que je n’avais pas envie de lire.
    Grâce à d’autres personnes, j’ai continué à chercher pour comprendre, pour rendre son honneur a cet homme. En définitif, il était résistant. J’ai eu sa fiche militaire.
    Tout cela pour dire que l’autre nous renvoie souvent à des peurs enfouies, mais que si l’on ose les affronter, quelle joie, quelle fierté. L’autre sans le savoir et même si l’info du départ est erronée, nous permet d’avancer à condition de ne pas pas baisser les bras.
    Merci pour l’aide de Langage Universel.

    répondre
  2. Bianca  novembre 21, 2017

    Bonjour
    Pas facile à comprendre et surtout accepter que l’autre est là pour nous faire avancer, pour réparer une partie de nôtre histoire, mais c’est si évident quand on le comprend.
    Prendre le temps d’analyser nos émotions quand un autre (nous fait mal) et là, en toute conscience, comprendre que oui on à mal, mais comprendre pour ne plus répéter et avancer plus sereinement.
    Merci pour vôtre texte

    répondre

Ajouter un commentaire