Dimanche 25/09/2016

ce jour-là, est de faire le point sur le passé de Charlotte. La jeune femme souffre depuis quelques semaines et ses souffrances semblent en faire remonter à la surface des plus anciennes si bien qu’elle s’interroge sur sa vie. La sentant prête à entendre le langage de Marie, Sabine proposa aux deux femmes de se réunir chez elle.

C’est Marie qui arrive la première. En attendant Charlotte, Sabine lui montre quelques fanfreluches dont une boite à musique ayant appartenu à sa maman décédée dix ans auparavant. 

La fille souhaite s’en débarrasser avec d’autres objets lui prenant de la place et ne servant à rien. – Elle n’en a pas besoin pour penser à sa mère -. La boite et les objets atterrir dans un sac qu’elle posa dans sa cuisine en attendant. Charlotte n’arrivant pas, Marie qui n’a pas pensé à se munir d’un calepin demande à Sabine de quoi écrire durant la séance. Cette dernière lui fait choisir un cahier parmi plusieurs qu’elle sortit d’un tiroir Suite à paraître 

© L’incontournable langage de l’Univers Copyright 2017